National
Entre période de crise et ascension du télétravail, comment rentabiliser les m2 inutilisés en entreprise ? Et si la solution était de partager son espace de travail pour remonétiser ses espaces inexploités ?
Entre période de crise et ascension du télétravail, comment rentabiliser les m2 inutilisés en entreprise ? Et si la solution était de partager son espace de travail pour remonétiser ses espaces inexploités ? Lumière sur le corpoworking, une pratique qui encourage une consommation plus responsable des bureaux et privilégie l’expérience collaborateur.  
Qu’est-ce que le corpoworking ? 
Le corpoworking est un espace de coworking intégré au sein des bureaux d’une entreprise. C’est un lieu qui s’inspire des codes du coworking et les applique à l’environnement corporate. Il s’adresse aux salariés de l’entreprise ainsi qu’aux collaborateurs des sociétés externes locataires qui peuvent être des startups, des freelances ou encore des équipes projet de grands groupes. Pour garantir son bon fonctionnement, le corporworking doit cependant être encadré et piloté par un acteur dédié : l’opérateur. Son rôle est de veiller à une gestion optimale du bâtiment, d’assurer l’animation de l’écosystème et la qualité des services proposés.  
Une transformation de l’espace de travail exacerbée par le contexte actuel 
La crise du Covid-19 a contribué à lever le voile sur une tendance grandissante : la transformation des espaces de travail. Même si l’émergence de certains nouveaux usages était déjà à l’œuvre, la pandémie et le confinement ont ajouté de nouvelles contraintes. Avec la croissance du télétravail, les m2 se libèrent et les collaborateurs s’interrogent sur les raisons de revenir au bureau. Si la digitalisation de la vie d’entreprise est vouée à s’accentuer, les locaux professionnels ne vont pas disparaître pour autant. Il faut donc redonner du sens aux espaces de travail avec des lieux animés, moteurs de création, qui font transparaître la culture d’entreprise, mettent en avant la marque employeur et prennent en considération les nouvelles attentes des collaborateurs.  
Un vecteur d’opportunités pour les grands utilisateurs et leurs collaborateurs 
La pratique du coworking et la culture des tiers-lieux ont déjà conquis des entreprises du monde entier. Le corpoworking s’inscrit dans cette lignée en créant des espaces de travail flexibles et modulables qui offrent aux équipes des conditions de travail optimales. Le corpoworking permet également d’intégrer de nombreux services à l’entreprise, ce qui constitue un levier essentiel de l’expérience collaborateur et de la marque employeur. Ce mode de travail a aussi vocation à remettre l’humain au centre des préoccupations et de renforcer ainsi la culture d’entreprise et son ADN. De plus, en rentabilisant les m2 sous-utilisés, le corpoworking  oue le rôle de « business partner » puisqu’il est vecteur de revenus pour l’entreprise !  
Également un avantage pour les investisseurs et les propriétaires immobiliers 
Grâce au rôle de l’opérateur, les atouts du corpoworking se font également ressentir du côté des bailleurs et des investisseurs. Tout d’abord, parce que l’opérateur va proposer à ses locataires des solutions flexibles et servicielles. Les entreprises bénéficient alors de solutions plus en adéquation avec leurs besoins et leurs perspectives d’évolutions des effectifs, à la hausse comme à la baisse. C’est aussi l’opérateur qui a la charge de la commercialisation des espaces disponibles pour le compte du propriétaire et des différentes prestations de services à destination des occupants. Par ailleurs, l’intégration de services, l’optimisation de la flexibilité des espaces, la digitalisation des lieux et la gestion effectuée par l’opérateur génèrent de la valeur pour le bien immobilier. Un actif opéré est un actif valorisé !  
Les clés d’un corpoworking réussi  
Si le corpoworking représente de nombreuses opportunités, il est cependant nécessaire de faire appel à des professionnels pour assurer sa mise en place en bonne et due forme. Pour réussir cette transition, il convient d’effectuer au préalable un premier diagnostic de ses espaces puis de se faire accompagner dans la conception d’un corpoworking sur-mesure, adapté au besoin de l’entreprise. Pour assurer la concrétisation du corpoworking, le choix de l’opérateur est fondamental. Son rôle de chef d’orchestre consiste à allier gestion bâtimentaire et animation de communauté physique et digitale. Si tous ces éléments sont réunis, alors les résultats du corpoworking sont probants, c’est l’immersion totale dans un écosystème innovant, qui booste l’image de marque de l’entreprise et génère une véritable communauté. 
Mathieu Gémon – co-fondateur et directeur général de Dynamic Workplace