National
D'après une étude de l'Inserm en mai dernier, 60% des patients hospitalisés à cause du Covid-19 sont toujours affectés par au moins un symptôme de la maladie 6 mois après leur sortie.

 

C’est ce que l’on nomme le Covid long, ou syndrome post-Covid. Il est reconnu par l’Organisation Mondiale de la Santé.

D'après une étude de l'Inserm en mai dernier, 60% des patients hospitalisés à cause de la Covid-19 sont toujours affectés par au moins un symptôme de la maladie six mois après leur sortie. C’est ce que l’on nomme le Covid long, ou syndrome post-Covid. Il est reconnu par l’Organisation Mondiale de la Santé.
En aucun cas, être victime du covid-long signifie que vous êtes toujours infectés par le virus. Il s’agit plutôt de séquelles post-exposition de la maladie. Si cela persiste, le covid long peut être considéré comme une maladie chronique.
Selon la Haute Autorité de Santé (HAS), pour faire l’objet d’un diagnostic de covid long, vous devez présenter des symptômes propres à la covid-19 après avoir eu une forme symptomatique. Vos symptômes doivent durer plus de 4 semaines après le début de la maladie et ne peuvent pas être expliqués par un autre diagnostic.
Parmi les symptômes les plus fréquemment rencontrés, on retrouve :
La fatigue ;
Des troubles neurologiques (cognitifs, sensoriels, céphalées) ;
Des troubles cardio-thoraciques (douleurs et oppressions thoraciques, tachycardie, dyspnée, toux) ;
Des troubles de l’odorat et du goût (anosmie et agueusie) ;
Des douleurs ;
Des troubles digestifs ;
Des troubles cutanés.
Cette forme prolongée du virus touche 1 malade sur 10 avec parfois des impacts importants sur la santé mentale et physique des collaborateurs lors de la reprise du travail. 
Avec le retour progressif au bureau et la question de l’organisation du travail dans les mois à venir, Preventech Consulting propose une solution de maintien dans l’emploi des collaborateurs dont l’état de santé post-covid risque d’avoir un impact dans l’exercice de son activité professionnelle. 
Le maintien dans l’emploi peut faire référence au maintien sur le poste initial (grâce à des aménagements), ou à un reclassement dans l’entreprise (parfois appelé reclassement interne), le maintien en emploi retenu ici élargit le champ au reclassement dans une autre entreprise, voire à la réorientation professionnelle avec une logique de sécurisation du parcours professionnel. Le but est de prévenir le risque de désinsertion professionnelle pressenti à cause de l’état de santé préoccupant de vos collaborateurs, victime du covid-long.
Notre équipe d’experts pluridisciplinaire (psychologues, ergonomes, sophrologues....) vous accompagne dans l’analyse des situations de travail et dans l’identification de solutions réalistes répondant aux attentes et capacités des collaborateurs et aux attentes de votre direction en matière de santé, de sécurité, de performance et d’efficacité.